Pour débuter voici une vidéo qui donne un exemple de ce que peut vous apporter le masquage.
Il s'agit de réserver certaines zones pour les laisser blanches ou les retravailler ensuite, dans cette vidéo il s'agit d'aquarelle, mais on peut appliquer sans problème le masquage au "drawning gum" en acrylique ou même en huile (voir cette autre vidéo pour réaliser un paysage de neige)

Pour aller plus loin, je vous propose d'étudier cette réalisation : un bar la nuit.

Ce sera l'occasion de découvrir des techniques de masquage avec des papiers autocollants mais aussi du liquide de masquage (figure 1 et 2)

Nous partirons de la photo ci dessous.

il s'agit d'un carton entoilé et d'une esquisse au fusain retravaillée ensuite au crayon.

L'esquisse :  j'ai utilisé un jus assez liquide avec du marron assez foncé et donc dilué à l'eau.

A ce moment là il est encore possible de modifier des perspectives ou des éléments déjà tracés au crayon.

voilà ce que cela donne sur la palette (blanc, noir, bleu phtalo, terre de sienne)


Pour représenter les montants à l'entrée du bar , j'ai découpé dans des planches autocollantes (en format a4 vendues dans le commerce) des rectangles de différentes formes.
J'ai collé ces formes pour les décoller lorsque j'aurais appliqué la peinture par dessus, cela laissera les montants blancs.

Une autre technique de masquage que l'on peut utiliser en huile comme en acrylique est la gomme à masquer.
La gomme à masquer se vend en petite fiole et se dépose au pinceau.

Lorsque la toile sera presque fini et le ciel peint et sec il suffira de gratter à l'aide d'un couteau les endroits pour faire apparaitre des points blancs lumineux.

Attention à votre pinceau , la gomme sèche très vite et abime les pinceaux, il faut les nettoyer souvent  ou en utiliser un qui ne vous sert plus.

Les dossiers des sièges sont aussi traités et apparaitront blanc une fois "grattés"


les personnages sont travaillés assez sombres, ce sont tout de même les sujets principaux de la composition.

Ici, j'enlève les petits points de masquage en grattant à l'aide d'un couteau, de petits points apparaissent et les dos de chaises s'éclaircissent.

L'intérieur du bar est travaillé avec des mélanges marrons voir ocre rouge.

Une fois l'intérieur peint je peux enlever les bandes autocollantes qui représentent les montants des baies vitrées.

Elles sont bien blanches et pourront être retravaillées plus tard.

Les inscriptions "lumineuses" sont ajoutées à l'aide d'un pinceau fin chargé de peinture blanche acrylique sortie du tube.

J'ai également fait des frottis de blanc (passage d'un pinceau plat avec de la peinture sèche juste frottée contre la toile) sur le toit de toile du bar.

Cela permet de donner des reflets sans trop éclaircir le toit et assurer le contraste avec l'intérieur chaud et lumineux.

Des ferronneries sur les terrasses en haut de l'immeuble sont ajoutées.

L'effet de "contre jour" est aussi accentué grâce à la "paire de lunette " de l'opticien en noir très foncé.

Un petit frottis est aussi utilisé autour de la lampe ou lumière en haut à gauche.

Il reste quelques détails à réaliser comme les chaises en ocre rouge et les bouteilles.

Discuter de cet article dans le forum.

 voir aussi cet autre article sur le masquage

Share