Le ciel :

Généralement je commence par dessiner le fond.  Pourquoi? Parce que personnellement, si je débute par mon sujet principal, lorsque vient le temps de faire le fond en dernier, j’ai alors tendance à perdre ma motivation et à vouloir aller trop vite ce qui peut avoir comme conséquence (malheureuse, il va sans dire) de gâcher le résultat final.

 Mais il s’agit là d’une façon comme une autre de travailler son dessin.  Ce n’est pas une obligation de débuter ainsi.  L’important est faire selon la méthode avec laquelle on est le plus à l’aise.

 En réalisant le ciel en premier, il est nécessaire de se rendre le plus près possible des autres éléments du dessin (branche, tige et feuille).   Il sera toutefois possible de bien déterminer les bordures de ces éléments au fur et à mesure de leur réalisation.

 1re couche : Bleu poudre (1087) – Sans pression sur le crayon.

Détail de la 1re couche.

 

1re couche terminée

 

2e couche : Bleu clair azuré (1086) – Sans pression sur le crayon

2e couche terminée

3e couche :  Bleu poudre (1087) – Avec pression moyenne sur le crayon

Détail de la 3e couche.

4e couche : Bleu clair azuré (1086) – Avec pression moyenne sur le crayon

5e couche : Bleu nuage (1023) – Avec pression moyenne sur le crayon

6e couche : Bleu ardoise (1024) – Avec pression moyenne sur le crayon

7e couche : Bleu inactinique (919) – Avec pression moyenne sur le crayon

7e couche terminée

8e couche : Bleu clair azuré (1086) – Avec pression moyenne sur le crayon

9e couche : Bleu nuage (1023) – Avec pression moyenne sur le crayon

10e couche : Bleu inactinique (919) – Avec pression moyenne sur le crayon

11e couche : Bleu franc (903) – En glacis, c’est-à-dire sans pression sur le crayon

12e couche : Bleu franc (903) – Avec pression moyenne sur le crayon

Détail 12e couche

 

12e couche terminée

Ø      Si vous exercez une pression trop forte sur votre crayon, il sera impossible d’apposer 12 couches.  À l’inverse, si la pression est trop faible, il faudra plus de 12 couches, mais dans ce cas, le mélange des couleurs ne se fera pas aussi bien.

 Ø      Si votre pression n’est pas constante, il sera impossible d’avoir un ciel uniforme.  Mais cela n’est pas tellement important, puisque, dans la nature, le ciel n’est pas toujours uniforme.  D’ailleurs sur mon dessin, à certains endroits j’ai eu la main un peu lourde, mais au bout du compte cela donne une certaine atmosphère au ciel.

 Ø      Toutefois, aux endroits où la pression aura été plus forte, le crayon aura un peu plus de difficulté à accrocher sur le papier.

Share
Facebook Image